Les Lapidiales

Petite balade pré-confinement à Port d’Envaux en Charentes ( près de SAINTES), dans la carrière des Chabossières, les Lapidiales, devenue lieu d’expression poétique, une ode à l’Utopie réaliste.

Ce village a entretenu une relation étroite avec la pierre, la pierre de Crazannes au XIX ème siècle et début du XX ème.

« En investissant un site, des artistes, invités à travailler la pierre du lieu, pourront faire œuvre commune autant qu’individuelle, sur un chantier exponentiel dont il conviendrait de ne pas connaître le terme… témoin permanent d’émotions fugitives, la pétrification de l’éphémère.

Notre ambition : commencer un chantier dont on ne verra pas la fin, mettre sa technique et son talent au service d’une œuvre commune tout en sachant que, même anonymes, inspiration et travail participent d’une essence unique : celle de l’humain.

Pour rassembler des personnes partageant la même aventure artistique, pour leur permettre d’exprimer la diversité des sources d’inspiration dans un creuset qui dépasse la mesure individuelle, il faut créer un chantier qui prenne en compte son propre développement au sein d’un espace dont l’extension doit s’envisager dès la conception.

Sur ce site, proclamation vivante d’une démarche créatrice commune, ils inscriront dans l’espace une sorte de charte transmissible aux hommes qui, demain, prendront le relais et perpétueront la vie de ce qui sera devenu un foyer de rencontres comme il n’en existe nulle part au monde à ce jour.

Les Lapidiales sont une association selon la loi de 1901 fondée en 2000 par Alain Tenenbaum. Elle compte environ 250 membres à ce jour. Son but ? Accueillir des sculpteurs en résidence venus du monde entier pour qu’ils créent leurs œuvres à même les fronts de taille de la carrière des Chabossières sur des thèmes définis. Depuis l’origine,les sculpteurs résidents se cooptent les uns les autres, si bien qu’après treize années, une cinquantaine d’artistes a séjourné aux Lapidiales, laissant environ 60 sculptures monumentales que plus de 75 000 visiteurs en 2014 ont pu voir en toute liberté car l’entrée sur le site est libre, nuit et jour. Chaque année, cinq à sept sculpteurs en résidence sont présents entre le 1er mai et le 30 septembre. Le public peut regarder les artistes au travail et partager leurs impressions avec eux.
D’autre part, Les Lapidiales organisent sept sessions de quatre jours d’ateliers de formation à la sculpture ouvertes à tout public. Elle offre un temps d’échanges privilégiés :spectacle, ateliers pour enfants, café-philo, poésie, rencontres s’y déroulent avec la participation de 4 à 5000 personnes. L’association des Lapidiales fonctionne sur un budget qui, bon an, mal an, tourne autour de 80 000€. Elle s’autofinance à hauteur de 12 à 20% par les cotisations et diverses prestations tournant autour de la sculpture. La part la plus importante de ses ressources provient des subventions de ses partenaires institutionnels, à savoir : la Région Poitou-Charentes, le Conseil général de la charente-Maritime, le Pays de Saintonge Romane (jusqu’à 2010), la CDC Coeur de Saintonge et la mairie de Port d’Envaux. Aujourd’hui, nous ressentons la nécessité d’ouvrir notre financement au mécénat privé. D’où la création au début de 2014 du Fonds de dotation : LE CLUB LAPIDIALES »

Extrait tiré du site: https://www.lapidiales.org/les-lapidiales-a-port-denvaux/

Ce travail met à l’honneur la geste des anciens celtes qui travaillaient sur des mégalithes, hautes pierres couvertes d’un message essentiel.

Alain Tenenbaum , homme de théatre et sculpteur est aussi l’auteur de courts-métrages autour des métiers. La naissance du projet vient de sa rencontre avec d’autres formes de créateurs oeuvrant pour une économie solidaire et plus humaine.

Ainsi naîtront LES LAPIDIALES.

Le monument au morts pour rien

Terre Planète Vie

De l’abîme à l’azur

L’imaginaire du fleuve

Dans le ventre du monde

Passe le temps

La préfiguration

Les lapidiales sculptent en hommage des personnels des hôpitaux de la Charente maritime sur le thème  » Entraide et solidarité au personnel soignant »

Les artistes en création

Caroline Grassiot travaille sur le confinement. Son œuvre restera sur site.
Michèle Caïric pour l’hôpital de Rochefort Sylvie Berry pour l’hôpital de Royan
Philippe Stemmelin pour l’hôpital de Jonzac
Robert Keramsi pour l’hôpital de Saintes

Et pour terminer la balade, quelques mots…

5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mjo
Mjo
1 année il y a

Toujours aussi émouvant et beau ! Merci. Ns n’ avions pas pu voir les artistes en création, covid obligeait.